Créer mon blog M'identifier

Des courses de manière plus éthique

Le 19 octobre 2017, 15:03 dans Humeurs 0

En pleine transition de mode de vie qui tend vers le zéro déchet, voici quelques pistes pour faire ses courses ailleurs qu'en hypermarché:

1. L'idée première est de réduire les intermédiaires et donc de manger locale:

- AMAP: rencontre entre un groupe de consommateurs et un producteur afin de constituer et distribuer un panier bio de saison. Le lieu et l'heure de la distribution périodique dépend des AMAP. Cette distribution implique de devenir adhérent à l'année et de prendre part bénévolement à la distribution (avec un minimum de fois dans l'année).

Inconvénients: Les paniers sont plutôt destinés à un foyer constitué d'un couple avec 1 ou 2 enfants. De plus, l'adhésion ne peut débuter en cours d'année (démarre en général au mois de janvier).

- La Ruche qui dit oui: consiste à rassembler les producteurs et artisans les plus près de chez nous et d'acheter selon nos besoins via le site internet. Vous retirez ensuite votre commande un jour dans la semaine (défini par La Ruche) dans un point de retrait de votre ville. Ce mode de consommation permet de rencontrer et d'échanger avec les producteurs.

- Le Comptoir local: permet de remplir son panier via le site internet et de passer commande selon vos besoins auprès des petits producteurs locaux. Vous vous faîtes ensuite livrer sous 2 jours chez vous, selon le créneau que vous souhaitez. Pratique pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps à accorder aux courses et les personnes travaillant tard.

Inconvénient: Restreint à l'Ile-de-France. Les frais de livraison sont à 19.90€ pour les départements 77, 78, 91, 95. Montant minimum d'achat de 30€.

N'hésitez pas à regarder, il y a sûrement d'autres possibilités de manger local près de chez vous.

 

2. Pour faire moins de déchets, penser au vrac:

- particulièrement dans les Biocoop et les supermarchés bio

- pensez aussi à aller rendre visite à vos commerces de proximité: boulangerieboucherie, épicerie ou fromagerie; muni de sacs à vrac et de vos propres contenant (Tupperware en verre s'ils sont acceptés)

 

3. Si toutefois vous ne pouvez faire autrement que de fréquenter les hypermarchés "classiques" (je n'ai en effet pas encore trouvé d'alternative pour des produits d'entretiens spécifiques):

- acheter des produits bio, et si possible issus du commerce équitable (commerce qui réduit les intermédiaires), des fruits et légumes frais et de saison

- acheter vos produits cosmétiques et d'entretien portant l'écolabel

Où vous fournir des contenants "zéro déchets":

- sac à vracs: Altero, Kufu, Présent durable, Sac à vrac

- Tupperware en verre: Ikea

Comment se passer de poubelle dans la salle de bain?

Le 8 octobre 2017, 11:36 dans Humeurs 0

Voici un petit descriptif vous expliquant comment en passant au mode de vie zéro déchet, j'ai réussi à me passer de poubelle dans ma salle de bain (et une de moins dans nos décharges!). Comme pour toute démarche visant à changer ses habitudes, je vous conseille d'y aller step by step et ne pas forcément opérer un changement d'un coup:

1. Bouteille de shampoing et de savon: passez au savon de Marseille ou d'Alep, ainsi qu'au shampoing solide. Je vous rassure, les cosmétiques solides sont tout aussi efficaces que les gels douche et shampoings classiques. Je les mets dans des boites à savon. Avantages: plus naturels, ne générant pas ou peu de déchet (car vendus sans contenant ou uniquement dans un emballage plastique), et plus écologiques car ne contenant pas de produits chimiques (tels de que le silicones, les phtalates, etc...) ils ne poluent pas les nappes phréatiques. De plus étant donné qu'ils sont solides, aucune restriction pour les emporter dans votre bagage à main à l'aéroport.

2. Coton jetables: adoptez les cotons lavables, qui passsent en machine à 40°C. Plus naturels, les miens sont fabriqués en coton bio. Vous pouvez aussi en trouver fabriqués en fibre de bambou ou d'eucalyptus. Avantages: en voyage si vous vous retrouvez à court de coton, vous pouvez les laver à la main. Ils peuvent aussi s'utiliser pour enlever le vernis, le dissolvant part très bien au lavage.

3. Coton-tiges: remplacez-les par un oriculi. Avantage: il évite les bouchons d'oreilles.

4. Protections hygiéniques:

- adepte des tampons: passer à la coupe menstruelle! J'ai rédigé un article dessus en vous racontant mon expérience si vous souhaitez en savoir plus.

- si vous avez du mal à vous passer des serviettes hygiéniques, je vous conseille les serviettes lavables.

Avantages: en ce qui concerne la coupe, vous pouvez la garder 8 à 12h sans la changer. Plus économique, elle se garde en moyenne 10 ans. Plus écologique, elle se rince et ne génère donc aucun déchet. Bien pratique, elle prend peu de place dans le sac ou la valise et s'utilise seule tout au long de la période de menstruations. Pour les protections hygiéniques, elle sont lavables, donc réutilisables à l'infini.

5. Flacons de cosmétiques : le mieux reste de se procurer des flacons en verre. Vous pouvez aussi garder les flacons vides de vos cosmétiques, et fabriquer vos produits cosmétiques. Et recyclez les flacons en plastiques que vous ne gardez pas. Avantage: les flacons en verre sont sans BPA et bien plus facile à nettoyer.

6. Dentifrice: vous pouvez utiliser l'huile de coco (qui peut aussi s'utiliser comme huile démaquillant et huile pour le corps et cheveux). Vous pouvez y rajouter de l'huile essentielle de menthe poivrée pour un goût frais. Sinon le dentifrice solide existe également. Ne moussent pas mais nettoie tout aussi bien. Avantage: naturels, bio et écologiques, ils sont sans fluor et autres produits chimiques.

7. Brosse à dent: vous pouvez passer à la brosse à dent en bois. Avantage: elle est plus naturelle et compostable. Sinon, optez pour les brosses à dents électriques avec tête changeable.

8. Mouchoirs: tels nos grands-parents, vous pouvez utiliser les mouchoirs lavables à la place. Avantage: plus économique, ils sont réutilisables à l'infini. Vous pouvez aussi jeter vos mouchoirs jetables aux toilettes.

9. Cheveux et poils: biodégradables, je les jette dans les toilettes. Ils sont aussi compostables.

https://static1.squarespace.com/static/538c6ab9e4b0aea826729207/5612cf64e4b042344e82db6f/578fbcd0f5e231a2e4a0d7c3/1475533727322/ZERO-DECHET-BONS-GESTES-01.jpg

Bilan: en ne consommant plus de cotons, cotons-tiges, ni de protections hygiéniques jetables, j'ai considérablement réduit les déchets de ma poubelle de salle de bain. Quant au reste, vous savez où je le jette ;)

La marque Lamazuna propose une gamme complète permettant de passer aux produits hygiéniques zéro déchet. Mais des équivalents peuvent être trouvés pour moins chers chez d'autres marques bio et écologiques (je vous invite à parcourir mes articles pour découvrir les marques que j'utilise).

Cette démarche s'inscrit aussi dans le minimalisme qui ne consiste à avoir que l'essentiel, s'entourer des choses qui nous sont vraiment utiles. Et ça simplifie vraiment la vie!

Un petit livre que je vous conseille au sujet du zéro déchet: Zéro Déchet - Béa Johnson

Enfin pour celles et ceux qui vivent ou sont de passage en Ile-de-France, je vous conseille d'aller faire un petit tour à la Maison du Zéro Déchet situé à Montmartre afin d'en savoir plus sur le Zéro Déchet.

Lagom : style de vie à la suedoise

Le 27 septembre 2017, 19:53 dans Humeurs 0

Résultat de recherche d'images pour

Vous avez tous entendu parle du Hygge danois très en vogue en ce moment, particulièrement avant et pendant l'hiver. Mais connaissez-vous le Lagom? Un art de vivre à la suédoise. C'est aussi une philosophie de vie qui met en avant le cocooning et l'art d'être entouré pour être heureux. Mais à la différence du Hygge, le Lagom qui signifie "ni trop ni pas assez", prône donc le minimalisme et le désencombrement pour ressentir un réel bien-être.

Le Lagom est plus tourné vers l'écologie que le hygge: les Suédois sont très respectueux de la nature et vivent en harmonie avec elle. Vivre lagom c'est donc recycler tout, trier ses dechets, réutiliser, composter.

Consommer moins mais mieux, le plus brut et naturel possible (pour ne pas dire bio), avec le moins d'impact sur l'environnement. Les Suédois sont donc des consom'acteurs écoresponsables, car ils vivent en accord avec la nature.

Question bien-être, tout comme le Hygge dannois, les Suédois font des pauses fika. Ce sont des courtes pauses au travail qui permettent de tous se retrouver Autour d'un café avec grignotage en prime. Un moment convivial en somme.

Le lagom c'est aussi le minimalisme (que l'on retrouve dans la culture japonaise par exemple), qui se retrouve dans les vêtements que l'on porte mais aussi dans la déco' de son chez soi. Ne gardons chez nous que l'essentiel (ce qui permet d'y voir plus claire). Ce minimalisme se répercute forcément sur la façon de penser de ceux qui le pratique. S'entourer des choses simples, ne pas se mettre en avant, et se contenter de ce que l'on a: voilà une façon de retrouver plus de sérénité au quoitidien et d'apprécier ce que l'on a. Car se desencombrer c'est desencombrer son esprit. Exit l'ostentatoire et vive la simplicité!

Résultat de recherche d'images pour

 

En résumé, le Lagom "nous apprend en effet à être satisfait de ce que l’on a, à être plus modeste, plus reconnaissant, à moins consommer, à être plus écolo' et à se réjouir des plaisirs simples de la vie" selon Anne Thoumieux. Même si à mon sens il manque cette vie en communauté et entouré par ceux qu'on aime du hygge, pour ressentir un réel bien-être.

Vous voulez en savoir plus ? Par ici:

 - Le livre du Lagom de Anne Thoumieux

- Émission de France Inter

- Petit article présentant le Lagom : www.femmeactuelle.fr/bien-etre/bien-dans-ma-tete/lagom-vivre-a-la-suedoise-bonheur-43138

On a donc beaucoup à s'inspirer des pays scandinaves ;)

Voir la suite ≫